Programmation hiver-printemps 2024 - Musée McCord Stewart
en

Nouvelle

21 décembre 2023

Programmation hiver-printemps 2024

Communiqué de presse

Photographies de mode et art contemporain autochtone

Montréal, le 21 décembre 2023. – Trois expositions inédites en Amérique du Nord seront à l’affiche au Musée McCord Stewart durant les premiers mois de l’année 2024. Les photographies de célébrités et d’égéries capturées pendant sept décennies par le photographe britannique Norman Parkinson – grand favori des magazines Vogue et Vanity Fair, entre autres publications – y côtoieront les photos de mode et les portraits iconiques réalisés par 17 photographes du Québec à la carrière internationale. Ces deux expositions, présentées par Holt Renfrew Ogilvy, proposeront un voyage à travers les portraits et la photographie de mode, des studios des années 1930 à nos jours, où les frontières entre l’expression artistique et les codes de l’industrie sont de plus en plus floues. En plus de ce programme double consacré à la photographie, MC Snow, artiste multidisciplinaire kanien’kehá:ka, présentera Présence du passé, une installation faisant dialoguer l’art contemporain et les créations autochtones du passé. Enfin, de janvier à avril, le public sera convié à découvrir ou redécouvrir trois remarquables expositions  : Mère Mémoire Cellophane – Séamus Gallagher (jusqu’au 4 février) ainsi que Wampum : perles de diplomatie (jusqu’au 10 mars) et Montréal en devenir : Duncan, peintre du 19e siècle (jusqu’au 21 avril) qui mettent en lumière des trésors de la collection du Musée.

Plusieurs rendez-vous culturels raconteront la riche histoire de la métropole. En février, le Musée soulignera le Mois de l’histoire des Noirs avec le retour, pour une deuxième année, du Festival Afropolitain Nomade et la projection du document Afrodiaspora Global, de Sheila S Walker. Un symposium réunissant des spécialistes internationaux des wampums se tiendra, en marge de l’exposition Wampum : perles de diplomatie, les 22 et 23 février. Des activités familiales offertes toutes les fins de semaine et une programmation spéciale durant la semaine de relâche compléteront cette riche programmation d’expositions et d’activités du Musée McCord Stewart à l’hiver et au printemps 2024.

Nouvelles expositions

  • MC Snow, <em>Raconte-moi une histoire</em>, 2023 - Photo : © Musée McCord Stewart - Laura Dumitriu
  • Audrey Hepburn (1929-1993), photographiée à La Vigna, villa de Audrey Hepburn près de Rome, <em>Glamour</em>, Décembre 1955 © Norman Parkinson Archive / Courtoisie Iconic Images
  • Norman Parkinson et Nena von Schlebrügge, <em>Queen</em> (couverture), 16 février 1960 © Norman Parkinson Archive / Courtoisie Iconic Images
  • Young Velvets, Young Prices, Hat Fashions, <em>American Vogue</em>, Octobre 1949 ©&nbspNorman Parkinson Archive / Courtoisie Iconic Images

Présence du passé par MC Snow – Biennale d’art contemporain autochtone

Du 1er mars au 18 août 2024

Pour sa première collaboration avec la Biennale d’art contemporain autochtone, le Musée accueille l’artiste kanien’kehá:ka MC Snow. L’artiste explore à travers deux œuvres originales, les émotions et les messages véhiculés par les objets kanien’kehá:ka de la collection Cultures autochtones du Musée. Dans un souci de l’artiste de souligner l’importance de la recherche et de la préservation des biens culturels autochtones, MC Snow et Jonathan Lainey, conservateur, Cultures autochtones, ont sélectionné plus d’une quarantaine d’objets de la collection qui accompagneront les œuvres de l’artiste, permettant de découvrir poteries, porte-bébés, poupées et flèches.

Norman Parkinson : toujours en vogue

Du 19 avril au 2 septembre 2024 – Première nord-américaine

Considéré comme l’un des piliers de la photographie de mode au 20e siècle, Norman Parkinson a ébloui le monde par son inventivité étincelante, des années 1930 aux années 1980. Sa longue association avec Vogue et ses nombreux travaux pour Harper’s Bazaar, Queen, Town & Country et d’autres magazines internationaux ont valu au photographe britannique une reconnaissance mondiale.

Norman Parkinson : toujours en vogue présentera 79 de ses images les plus connues, ainsi que des découvertes récentes tirées de son remarquable portfolio. L’exposition, qui a été accueillie par le National Portrait Gallery à Londres et le Centro Cultural de Cascais au Portugal, sera agrémentée d’une dizaine de robes et d’ensembles raffinés datant des années 1940 à 1960 et issus de la collection du Musée McCord Stewart, incluant des tenues des créateurs britanniques Hardy Amies et Digby Morton et des chapeaux des Québécoises Fanny Graddon et Yvette Brillon.

Portraits et mode – Photographes du Québec au-delà des frontières

31 mai au 29 septembre 2024 – Première nord-américaine

Cette exposition mettra en lumière des photographes contemporains québécois de renom menant une carrière internationale – tels que Royal Gilbert, Max Abadian, Nelson Simoneau, Monic Richard, Shayne Laverdière, Carl Lessard, Richard Bernardin et Andréanne Gauthier –, à travers près de 130 tirages immortalisant des célébrités québécoises et internationales ou des mannequins de haute couture. Leur regard et leurs sujets reflètent une grande diversité de genres, de générations et d’origines dans l’industrie de la mode et dans la société en général.

Portraits et mode – Photographes du Québec au-delà des frontières, présentée par Holt Renfrew Ogilvy, est sous le commissariat de Thierry-Maxime Loriot, l’homme derrière les expositions Thierry Mugler : Couturissime et La planète mode Jean Paul Gaultier, et lauréat du prix Vanguard des Canadian Arts & Fashion Awards en 2019.

À voir aussi en 2024

Manasie Akpaliapik. Univers inuit

Du 4 octobre 2024 au 9 mars 2024

Le Musée accueillera Manasie Akpaliapik. Univers inuit, une exposition consacrée à l’artiste contemporain originaire d’Ikpiarjuk (Arctic Bay), sur l’île de Baffin (Nunavut). Conçue et réalisée par le Musée national des beaux-arts du Québec, elle est constituée de sculptures issues de la remarquable collection d’art inuit de feu Raymond Brousseau.

Michaëlle Sergile – Artiste en résidence

Du 13 septembre 2024 au 12 janvier 2025

Fondé en 1902, le Coloured Women’s Club rassemblait plusieurs femmes noires opérant dans divers milieux pour répondre aux besoins des familles nouvellement migrantes. Pour ce projet d’exposition, Michaëlle Sergile explore les collections du Musée en réfléchissant au contexte social et politique de création de ce club fondateur pour les communautés noires à Montréal, ainsi qu’aux femmes qui ont, de près ou de loin, contribué à sa mise sur pied.

Bals costumés

Du 8 novembre 2024 au 20 avril 2025

Cette exposition étonnante transportera le public au temps où les carnavals de patinage costumés et les bals raffinés à thématique historique constituaient des événements inoubliables. Pour la première fois, les tenues excentriques portées lors de ces occasions et provenant de la réputée collection Costume, mode et textiles du Musée McCord Stewart seront présentées.

Expositions à voir ou à revoir

  • © Musée McCord Stewart Museum – Roger Aziz
  • © Musée McCord Stewart Museum – Roger Aziz
  • Photo : Laura Dumitriu © Musée McCord Stewart Museum
  • Photo : Laura Dumitriu © Musée McCord Stewart Museum
  • Photo : Laura Dumitriu © Musée McCord Stewart Museum
  • © Musée McCord Stewart Museum – Laura Dumitriu
  • © Musée McCord Stewart Museum – Laura Dumitriu
  • © Musée McCord Stewart Museum – Laura Dumitriu
  • © Musée McCord Stewart Museum
  • © Musée McCord Stewart Museum
  • © Musée McCord Stewart Museum

Wampum : perles de diplomatie

Jusqu’au 10 mars 2024 – À ne pas manquer

Parcours de médiation pour les enfants dans l’exposition (8 à 12 ans)

Objets exceptionnels fabriqués à partir de perles de coquillages marins, les wampums ont été échangés pendant plus de deux siècles – du début du 17e au début du 19e siècle – lors de rencontres diplomatiques entre les nations présentes dans le nord-est de l’Amérique, y compris les nations européennes. Cette exposition d’une ampleur sans précédent rassemble, pour la première fois, plus de 40 colliers de wampum issus de collections publiques et privées québécoises, canadiennes et européennes*. Une quarantaine de biens culturels historiques contribuent à la contextualisation et à la compréhension de leur rôle fondamental.

Avec Wampum : perles de diplomatie, le Musée poursuit également sa mission d’amplifier les voix autochtones contemporaines en invitant le public à découvrir les œuvres des artistes Hannah Claus, Nadia Myre, Teharihulen Michel Savard et Skawennati, inspirées des wampums, et à entendre des témoignages de membres de plusieurs nations sous la forme de séquences audiovisuelles.

* Important : Les wampums en provenance du trésor de la cathédrale de Chartres seront présentés jusqu’au 14 janvier 2024.

Une exposition du Musée McCord Stewart développée et coproduite avec le musée du quai Branly – Jacques Chirac à Paris.
Présentée en exclusivité canadienne au Musée McCord Stewart par Rio Tinto.

Activités en marge de l’exposition :

  • Symposium – Autour des wampums : histoires et perspective – Jeudi 22 et vendredi 23 février 2024 – Format bilingue – Gratuit – Au Musée et en ligne (avec traduction simultanée).Profitant de l’engouement sans précédent suscité par l’exposition Wampum : perles de diplomatie, le Musée a décidé d’organiser un symposium consacré à ces objets culturels uniques, qui réunira une dizaine de spécialistes autochtones, québécois·e·s, canadien·ne·s et de l’international. Ces expertes et experts, issu·e·s de spécialisations diverses, échangeront sur les pratiques sociales, politiques et religieuses qui entourent les wampums lors de six sessions thématiques de discussion à travers le prisme de leurs perspectives multidisciplinaires.
    6 conférences et discussions avec panels. Places limitées, réservation sur le site Web du Musée.

    Cet événement est rendu possible grâce au généreux soutien de Power Corporation du Canada.

Montréal en devenir – Duncan, peintre du 19e siècle

Jusqu’au 21 avril 2024

Remontez le temps grâce aux délicates aquarelles de James Duncan. Véritable chroniqueur de son temps, l’artiste a documenté l’évolution de Montréal au cours des cinq décennies où il était actif, soit de 1830 à 1880. Réunies pour la première fois, ses œuvres – une centaine – offrent une plongée unique dans la ville du 19e siècle. En guise d’épilogue, l’œuvre numérique du studio d’art numérique Iregular offre une relecture des œuvres de Duncan, sous la forme d’images de synthèse issues de l’intelligence artificielle, proposant un univers recomposé et des paysages rêvés d’un Montréal qui n’est plus.

L’exposition est présentée par La Presse.
Nous remercions le Conseil des arts du Canada de son soutien dans la réalisation de l’œuvre numérique présentée dans cette exposition.

Activités en marge de l’exposition :

MOMENTA Biennale de l’image – Mère Mémoire Cellophane – Séamus Gallagher

Jusqu’au 4 février 2024 – Dernière chance

Imaginée comme un théâtre fantasmatique, Mère Mémoire Cellophane qui comprend une projection vidéo et une série de cinq photographies lenticulaires – s’inspire d’un événement qui a eu lieu en 1939, à l’Exposition universelle de New York intitulée « Monde de demain ». À cette occasion, la compagnie DuPont a présenté Miss Chemistry – un modèle féminin personnifiant la Chimie – et une publicité vivante pour le lancement mondial du bas nylon. Personnifiant dans diverses mises en scène cette allégorie qui symbolise à la fois le stéréotype féminin et la culture matérielle synthétique de l’époque, Séamus Gallagher invite à réfléchir à cette incarnation plastique de la femme du futur et à l’omniprésence des matières synthétiques dans nos vies contemporaines.

Cette œuvre est coproduite avec MOMENTA Biennale de l’image.

Voix autochtones d’aujourd’hui : savoir, trauma, résilience

Exposition permanente

L’exposition témoigne des savoirs encore trop méconnus des peuples autochtones, mais aussi des blessures profondes que portent ces derniers et de leur incroyable résilience. Les visiteuses et visiteurs y découvrent près d’une centaine d’objets accompagnés de nombreux témoignages, qui leur permettent d’en apprendre plus sur les réalités vécues par les membres des 11 nations autochtones du Québec. À l’automne 2022, une première rotation a été effectuée dans l’exposition : pas moins d’une trentaine d’objets (le tiers des objets actuellement présentés dans l’exposition) sont ainsi retournés dans les réserves du Musée pour être remplacés par une nouvelle série d’objets à couper le souffle.

Cette exposition, présentée par ICI Radio-Canada, a été réalisée grâce à une contribution financière du programme Aide aux projets pour le soutien des expositions permanentes du Fonds du patrimoine culturel québécois du ministère de la Culture et des Communications du Québec.

Rendez-vous culturels et événements spéciaux

Je m’appelle humain de Kim O’Bomsawin

Projection – Mercredi 24 janvier 2024, 18 h – Gratuit – Au Musée.

Sur les traces de Papakassik, le maître du caribou, Je m’appelle humain propose une incursion dans l’histoire du peuple innu aux côtés de Joséphine Bacon, une femme libre qui a consacré sa vie à transmettre son savoir et celui de ses ancêtres.

« Sauvage, dit Joséphine Bacon, ça veut dire être libre entièrement. » Lorsque les anciens nous quittent, un lien avec le passé disparaît avec eux. La femme de lettres innue Joséphine Bacon incarne cette génération témoin d’une époque bientôt révolue. Avec charisme et sensibilité, elle mène un combat contre l’oubli et la disparition d’une langue, d’une culture et de ses traditions.

Places limitées, réservation obligatoire sur le site Web du Musée.

Mois de l’histoire des Noirs

  • Mariusca La Slameuse, Sarah Bergeron, Sandrine Masse, Lydol.

Festival Afropolitain Nomade X Musée McCord Stewart

Spectacle – Vendredi 9 et samedi 10 février 2024, 18 h 30 – Activité payante – Au Musée.

Le Festival Afropolitain Nomade, en collaboration avec le Musée, convie le public à un événement multiculturel qui promet de riches découvertes musicales! Ce spectacle résulte d’un projet de résidence internationale dans le cadre du partenariat entre Patrimoine canadien, le Conseil des arts de Montréal, la Table ronde du Mois de l’histoire des Noirs, l’Afromusée, le Festival Afropolitain Nomade et le Musée.

La résidence de création se tient à l’Afromusée (29 janvier au 8 février 2024) et permet la rencontre humaine et musicale des artistes Sandrine Masse (Wendat), Lydol (Cameroun), Mariusca La Slameuse (Congo) et Sarah Bergeron (Canada), sous la direction artistique de Fredy Massamba, compositeur et arrangeur, également directeur artistique du festival. Ces quatre artistes – instrumentistes, slameuses, chanteuses et créatrices – présenteront le fruit de leur création collaborative au Musée McCord Stewart.

Tarifs : Admission générale : 10 $ | Aîné·e·s et étudiant·e·s : 5 $ | Membres du Musée et membres des communautés autochtones : gratuit

Places limitées, réservation obligatoire sur le site Web du Musée.

Afrodiaspora Global de Sheila S Walker

Projection et discussion – Mercredi 14 février 2024, 18 h – Gratuit – Au Musée.

Le public est invité à assister à la projection du documentaire Afrodiaspora Global, présentée en collaboration avec la Table ronde du Mois de l’histoire des Noirs.

Les Nations unies ont proclamé la période 2015-2024 Décennie internationale des personnes d’ascendance africaine, dont le premier thème est la reconnaissance « des contributions du continent africain et des personnes d’ascendance africaine au développement, à la diversité et à la richesse des civilisations et des cultures mondiales ». Le projet Afrodiaspora Global, de Sheila S Walker, vise à contribuer à cette « reconnaissance » en servant de plateforme pour partager ses expériences de recherche sur le terrain, ses participations culturelles et intellectuelles, ses apprentissages et ses compréhensions dans et sur la diaspora africaine mondiale, ainsi que ses liens avec ses racines ancestrales.

La projection sera suivie d’une discussion en anglais avec la réalisatrice et anthropologue Sheila S Walker et la doctorante à l’Université du Québec à Montréal (UQAM), spécialisée en droit international, Khadiatou Sarr.
Activité en anglais. Places limitées, réservation obligatoire sur le site Web du Musée.

L’activité est rendue possible grâce au soutien financier de l’Ambassade et consulats des États-Unis au Canada.

kisewâtisiw miyootootow – S/he is Mercifully / Iel est miséricordieux.se – Défilé de mode autochtone avec Caroline Monnet et Jason Baerg

Samedi 17 février 2024 – Activité payante – Au Musée.

Le Musée McCord Stewart invite le public à découvrir la créativité autochtone lors d’un défilé de mode à travers les espaces du Musée co-commissarié par Armando Perla, conservateur en chef, Textile Museum of Canada, et l’artiste métis multidisciplinaire Jason Baerg. En tant que futuriste autochtone, Baerg trouve son inspiration dans le concept de métamorphose et met l’accent sur le besoin radical de respect, d’amour et d’attention.

Présenté en lien avec l’exposition de Jason Baerg à Art Mûr du 13 janvier au 24 février 2024, en collaboration avec la Biennale d’art contemporain autochtone.

Places limitées, réservation obligatoire sur le site Web du Musée. DJ et bar payant sur place.

Tarifs : Adultes : 10 $ | Étudiant·e·s et Membres du Musée : 5 $ | Membres des communautés autochtones : gratuit

Les découvertes du McCord Stewart – Demi-journée de conférences

22 mars, 13 h à 18 h – Activité en français et en anglais – Gratuit – Au Musée et en ligne (Zoom et Facebook).

À travers la série Les découvertes du McCord Stewart, les expertes et experts du Musée dévoilent des projets de recherche qui les passionnent, et partagent leurs récentes découvertes portant sur les collections et les archives du Musée.

Conférences :

  • James Duncan : correspondant artistique au magazine The Illustrated London News. Présentation en français par Christian Vachon, chef, Gestion des collections, et conservateur, Art documentaire.
  • Découvrir les émotions enfouies dans les archives : le projet Sensibilités partagées. Présentation en français par Mathieu Lapointe, conservateur, Archives.
  • Le curieux cas du parka Kul-e-Tuk : l’appropriation d’un vêtement inuit.
    Présentation en anglais par Alexis Walker, conservatrice adjointe, Costume, mode et textiles.
  • Les fils de l’émancipation noire dans une robe du 18e siècle.
    Présentation en anglais par Cynthia Cooper, cheffe, Collections et recherche, et conservatrice, Costume, mode et textiles.

L’événement s’adresse aux publics académiques ou aux amateurs d’histoire et d’archivistique, de muséologie et de culture matérielle. Les conférences se dérouleront en français ou en anglais, et les périodes de questions se feront dans les deux langues.

Places limitées, réservation obligatoire sur le site Web du Musée.

Tarifs : Adultes : 5 $ | Étudiant·e·s, Membres du Musée et membres des communautés autochtones : gratuit

Des activités pour toute la famille

Visites guidées en famille de l’exposition Montréal en devenir – Duncan, peintre du 19e siècle

Tous les samedis, du 13 janvier au 20 avril :

  • En français : 10 h 30 et 15 h
  • En anglais : 14 h et 16 h

Congés des Fêtes

Tous les jours, du 23 décembre 2023 au 7 janvier 2024 :

  • En français : 10 h 30, 13 h et 15 h
  • En anglais : 11 h 30, 14 h et 16 h

Plongez dans le passé grâce à une visite guidée participative, adaptée aux familles, de l’exposition Montréal en devenir – Duncan, peintre du 19e siècle. Laissez-vous raconter la vie de la population montréalaise de l’époque dans ce parcours animé et parsemé d’objets à manipuler. Vous découvrirez notamment comment se vivait l’hiver il y a plus de 150 ans à Montréal, ainsi que l’origine de certains sports bien connus.

La relâche au Musée

Atelier de fabrication de wampums

Tous les jours, du dimanche 3 mars au dimanche 10 mars, en continu de 13 h 30 à 16 h – Activité gratuite* – Au Musée.

Pendant la semaine de relâche, le Musée propose aux enfants de s’initier au perlage grâce à un atelier de fabrication de miniwampums en famille, inspiré de l’exposition Wampum : perles de diplomatie.

Les participantes et participants plus jeunes s’amuseront à imaginer des wampums ainsi que leurs symboles sur des canevas en dessin, tandis que les plus grands découvriront les techniques de base de perlage en compagnie de l’équipe de médiation du Musée.

Atelier de création en famille, offert en français et en anglais.

Places limitées, sans réservation. Inscription le jour de l’événement à la Billetterie du Musée.
* Activité gratuite à l’achat d’un billet d’entrée. L’accès au Musée est gratuit pour les 17 ans et moins.

Visites guidées en famille de l’exposition Montréal en devenir – Duncan, peintre du 19e siècle

Tous les jours, du lundi 4 mars au vendredi 8 mars :

  • En français : 10 h 30
  • En anglais : 11 h 30

Natu-natshishkueu : l’aventure de la rencontre

En tout temps

Cette activité participative, présentée par Hydro-Québec, propose aux familles de partir à la découverte de l’exposition Voix autochtones d’aujourd’hui : savoir, trauma, résilience. Chaque enfant se voit remettre gratuitement un feuillet d’exploration qui lui permettra de vivre une aventure liée à la rencontre des nations autochtones.

Activité gratuite, en français et en anglais. Recommandée aux enfants de 6 à 11 ans.

Présentée par Hydro-Québec.

Le FIFA au Musée McCord Stewart

En 2024, le Musée McCord Stewart présente une sélection de trois documentaires en collaboration avec le Festival International du Film sur l’Art (FIFA).

Au-delà du papier– 31 janvier 2024, 18 h – En français, en anglais, en roumain, en italien, en arabe et en espagnol (avec sous-titres en français) – Activité payante – Au Musée.

À un moment charnière de l’histoire de l’écrit, où les archives de l’humanité migrent vers l’infonuagique, une cinéaste entreprend un périple à travers le monde pour mieux comprendre comment préserver son propre patrimoine, roumain et arménien, mais aussi notre mémoire collective.Mariant intellect et poésie, sa quête personnelle aux accents universels parcourt le continuum entre papier et numérique, nous rappelant que la connaissance humaine est avant tout une affaire d’âme et d’esprit.

En présence de la réalisatrice Oana Suteu Khintirian.

Fashion Reimagined– 17 avril 2024, 18 h – En anglais (avec sous-titres en français) – Activité payante – Au Musée.

À l’approche du Jour de la Terre, le public est invité à découvrir Amy Powney, créatrice de la marque culte Mother of Pearl et étoile montante de la mode londonienne. Élevée hors réseau dans l’Angleterre rurale par des parents militants, elle ressent depuis toujours l’urgence de lutter contre l’impact destructeur de l’industrie de la mode sur l’environnement. En 2017, lorsqu’elle remporte le prix Vogue du meilleur jeune créateur avec une bourse considérable à la clé, Amy décide d’en faire une force motrice pour transformer son entreprise. Trois ans plus tard, sa révolution personnelle devient le prélude à un changement sociétal et industriel majeur.

La projection sera suivie d’une discussion sur les enjeux environnementaux liés à l’industrie de la mode avec Alexis Walker, conservatrice adjointe, Costume, mode et textiles, et Vanessa Mardirossian, candidate au doctorat, dont les travaux de recherche-création s’appuient sur une démarche itérative entre dessin textile, chimie et santé environnementale.

Rêveuses de villes – 1er mai 2024, 18 h – En français et en anglais (avec sous-titres en français) – Activité payante – Au Musée.

Phyllis Lambert, Blanche Lemco van Ginkel, Cornelia Hahn Oberlander et Denise Scott Brown : quatre pionnières habituées à être « la seule femme dans la pièce ». Reconnues pour leurs nombreuses réalisations en architecture, en urbanisme et en architecture de paysage depuis plus de six décennies, elles ont inspiré des générations de spécialistes. Alors que le monde est de plus en plus urbanisé, les idées de ces femmes avant-gardistes s’avèrent plus pertinentes que jamais.

La projection sera suivie d’une discussion avec le réalisateur Joseph Hillel.

Tarifs : Adultes : 5 $ | Étudiant·e·s, Membres du Musée et membres des communautés autochtones : gratuit

Places limitées, réservation obligatoire sur le site Web du Musée.

Échanges urbains

Pour une 12e année, les actrices et acteurs du développement de la métropole seront réunis dans la série Échanges urbains afin de débattre de thèmes concrets et actuels en lien avec l’urbanisme et la ville, des sujets qui interpellent les Montréalaises et les Montréalais. Les conférences seront animées par Dinu Bumbaru, directeur des politiques d’Héritage Montréal.

Cette série d’Échanges urbains est présentée par Ivanhoé Cambridge.

Tourisme et quartiers : entre l’attrait et le milieu de vie, quel équilibre? – Mercredi 7 février 2024, 12 h à 13 h 15 – En ligne (Zoom, Facebook et LinkedIn).

Remontant au 19e siècle, le tourisme est en constante évolution. L’intérêt grandissant des touristes à vivre l’expérience de Montréal par son cœur culturel et ses quartiers a contribué à sa reconnaissance comme destination touristique de choix. Devant des enjeux locaux (comme la crise du logement) et internationaux (comme l’impact du tourisme de masse), comment assurer l’authenticité sociale de nos milieux de vie et leurs services de proximité?

Panélistes : Michel Labrecque, Rachel Van Velzen et Dominic Lapointe

Nos grands parcs urbains : réservoirs de nature ou lieux de société? – Mercredi 24 avril 2024, 12 h à 13 h 15 – En ligne (Zoom, Facebook et LinkedIn).

L’année 2024 marque le 150e anniversaire des premiers grands parcs urbains de Montréal – soit l’île Sainte-Hélène et l’actuel parc La Fontaine –, aménagés pour leurs effets positifs sur la santé de la population majoritairement ouvrière. La récente pandémie a révélé l’attrait indéniable des Montréalaises et Montréalais pour les espaces verts dans un milieu urbain qui se densifie. Comment préserver et multiplier ces lieux tout en conciliant la protection de la biodiversité et l’accès démocratique et salutaire à la nature?

Panélistes : Malaka Ackaoui, Karel Mayrand et Michèle Dagenais

Téléchargez les documents

Communiqué de presse (WORD)

Heures d'ouverture et tarifs

Heures d'ouverture

Mardi, jeudi et vendredi de 10 h à 18 h | Mercredi de 10 h à 21 h | Samedi et dimanche de 10 h à 17 h

Horaire spécial :

Noël – Lundi 25 décembre : fermé
Lendemain de Noël – Mardi 26 décembre : midi à 18 h
Jour de l’An – Lundi 1er janvier : fermé
Lendemain du jour de l’An – Mardi 2 janvier : midi à 18 h
Semaine de relâche – Lundi 4 mars : 10 h à 18 h
Lundi de Pâques – 3 avril : 10 h à 18 h
Journée nationale des patriotes – Lundi 20 mai : 10 h à 18 h

Tarifs

Adultes : 20 $ | Aîné·e·s : 19 $ | Étudiant·e·s (18 à 30 ans) : 15 $ | Autochtones : gratuit | 17 ans et moins : gratuit*

Mercredis soirs : gratuit (exposition du 3e étage et exposition permanente) ou 10 $ (expositions du 2e étage).

Rabais de 2 $ sur les achats de billets en ligne.

Premier dimanche du mois : gratuit pour les résidentes et résidents du Québec.

Le Musée McCord Stewart remercie chaleureusement BMO Groupe financier pour les mercredis soirs gratuits, ainsi que la Fondation J.A. DeSève pour la gratuité accordée aux enfants de 12 ans et moins et la Fondation Rossy pour la gratuité accordée aux jeunes de 13 à 17 ans.

* Gratuité pour les jeunes de 17 ans et moins sur présentation d’une pièce d’identité jusqu’au 14 juin 2024. Offre valable pour les visites grand public seulement. Les groupes de plus de 15 personnes et les groupes organisés doivent se référer aux tarifs de groupe.

* Gratuité pour les enfants de 12 ans et moins. Maximum de trois enfants par adulte. Offre valable pour les visites grand public seulement. Les groupes organisés doivent se référer aux tarifs de groupe.

Le Musée McCord Stewart

À propos

Ancré au cœur de Montréal depuis plus de 100 ans, le Musée McCord Stewart témoigne des histoires, de la vitalité, de la créativité et de la diversité des communautés qui la composent, ainsi que de leur influence – hier et aujourd’hui – au Québec, au Canada et à travers le monde. Engagé dans une démarche de décolonisation et dans le développement de pratiques muséales durables, il conçoit des expositions et des activités éducatives, culturelles et citoyennes qui portent un regard critique et inclusif sur l’histoire sociale et les enjeux contemporains. Gardien d’un remarquable patrimoine, le Musée possède diverses collections – Archives, Art documentaire, Costume, mode et textiles, Cultures autochtones, Culture matérielle et Photographie – riches de 2,5 millions d’images, d’objets, de documents et d’œuvres d’art qui le positionnent comme l’un des musées de référence en Amérique du Nord.

Renseignements et demandes d’entrevues

Marc-André Champagne
Conseiller, Relations publiques
514 861-6701, poste 1239
marc-andre.champagne@mccord-stewart.ca