Avaler les montagnes - Musée McCord Stewart

Artiste en résidence

Du 17 février au 13 août 2023

  • mccord-stewart_exposition_karen-tam_avaler-les-montragnes_900x480_fr

Avaler les montagnes

Exposition de Karen Tam

Dans le cadre de son programme Artiste en résidence, le Musée présente l’exposition Avaler les montagnes de l’artiste multidisciplinaire Karen Tam, un hommage aux femmes du quartier chinois de Montréal du 19e au 20e siècle. Dans cette installation immersive, vous découvrirez des objets tirés de la collection du Musée, des œuvres créées par l’artiste et des objets appartenant aux membres de la communauté du quartier chinois ainsi que de photographies.

L’exposition explore le silence relatif dans les archives publiques et les récits historiques des femmes du quartier chinois de Montréal aux 19e et 20e siècles, mais également la discordance entre l’attirance historique pour les chinoiseries et le japonisme ainsi que la réalité des femmes chinoises vivant au Canada depuis la fin du 19e siècle.

  • Manteau de soirée en soie, vers 1914. Don de Jennifer Brumwell, M973.26.1, Musée McCord Stewart
  • Éventail, 1890-1910. Don d'Éric Reiffenstein, M978.50.7, Musée McCord Stewart
  • Cache-pot, 1900-1925, Bretby Art Potery. Don de la succession de Robert Snowball, M981.105.33, Musée McCord Stewart
  • Chenets, 1750-1755, possiblement Jacques Caffiéri (1678-1755). Collection de la Société historique du Lac Saint-Louis. 1975.59.37.1-2, Musée McCord Stewart
  • Manteau de soirée en soie, vers 1906. Don d'Euphemia G. Richardson, M971.54, Musée McCord Stewart
  • Page de l’album photographique d’Arthur Lee, 1933-1970.
Don de Gilbert Lee. M2008.104.1.1-49, Musée McCord Stewart
  • Page de l’album photographique d’Arthur Lee, 1933-1970.
Don de Gilbert Lee. M2008.104.1.1-49, Musée McCord Stewart
  • Photographe inconnu, Allée et arche peinte, quartier chinois, Montréal, QC, 1965. Don de Nellie Fong. MP-1987.41.2, Musée McCord Stewart
  • Wm. Notman & Son, <i>Groupe photographié pour Sun Ton, copie réalisée en 1923</i>, avant 1923. II-253991.0.1, Musée McCord Stewart
  • William Notman, <i>Les gouvernantes et l’enfant McDonald</i>, Montréal, QC, 1867. I-26231.1, Musée McCord Stewart

L’année 2023 marque le 100e anniversaire de l’adoption de la Loi de l’immigration chinoise, qui interdisait pratiquement toute forme d’immigration chinoise au Canada. Cette politique, conjuguée à une taxe d’entrée, a entraîné un fort déséquilibre dans la proportion de femmes au sein des communautés sino-canadiennes, qui se voyaient interdire d’y rejoindre leurs maris. Malgré leur sous-représentation au début des 19e et 20e siècles, l’apport des femmes chinoises à la vitalité et à l’économie du quartier chinois a été considérable. L’exposition Avaler les montagnes rend ainsi hommage aux nombreuses contributions des femmes ayant vécu et travaillé dans le quartier au cours du dernier siècle et demi.

Avaler les montagnes

Le titre de l’exposition réfère au nom donné au Canada par les personnes issues des premières vagues d’immigration de la Chine vers le Canada : les Montagnes dorées (Gold Mountains), en référence à la ruée vers l’or, mais surtout à la possibilité de faire fortune au Canada. Avec le temps, les Montagnes dorées de l’eldorado canadien sont aussi devenues synonymes de la séparation des familles. Avaler les montagnes devient une métaphore symbolisant la nécessité d’avaler, un kilomètre à la fois, l’immense distance qui sépare les êtres chers pour les réunir à nouveau.

Artiste en résidence Karen Tam dans l’exposition Avaler les montagnes, 2023 © Laura Dumitriu – Musée McCord Stewart

« L’un de mes objectifs avec cette exposition est avant tout d’attirer différentes communautés dans l’espace. Pas seulement la diaspora chinoise, mais d’autres groupes qui réfléchiront aux récits cachés de leur communauté, ou aux contributions que les femmes de leur communauté ont apportées à Montréal. »
– Karen Tam

Karen Tam

Vivant et travaillant à Tiohtià:ke/Montréal, Karen Tam est une artiste et commissaire dont les recherches portent sur différentes formes de construction et de représentation de l’identité culturelle des communautés à travers, entre autres, des installations dans lesquelles elle recrée des restaurants chinois, des bars à karaoké, des fumeries d’opium, des boutiques de curiosités et autres lieux de rencontre. Depuis 2000, elle a exposé son travail et participé à des résidences artistiques en Amérique du Nord, en Europe et en Chine, notamment au Victoria and Albert Museum (Royaume-Uni), au He Xiangning Art Museum (Chine) et au Musée des beaux-arts de Montréal (Canada). Elle a reçu des subventions et des bourses du Conseil des arts du Canada, du Conseil des arts et des lettres du Québec et du Conseil de recherches en sciences humaines du Canada. Karen Tam est lauréate du prix Giverny Capital 2021 remis par la Fondation Giverny pour l’art contemporain. Elle a été finaliste pour le prix Louis-Comtois en 2017 ainsi que pour le Prix en art actuel du Québec en 2016, et elle a fait partie de la sélection finale du prestigieux prix Sobey pour les arts en 2010 et en 2016.

Karen Tam a obtenu une maîtrise en sculpture à la School of the Art Institute of Chicago ainsi qu’un doctorat au Centre for Cultural Studies de la Goldsmiths, University of London. Elle est commissaire adjointe à la galerie Griffin Art Projects. Elle a publié des essais dans la publication en ligne Asia Collections outside Asia: Questioning Artefacts, Cultures and Identities in the Museum (2020 – éditée par Iside Carbone et Helen Wang), et dans le livre The Changing Landscape of China’s Consumerism (2014 – édité par Alison Hulme). En plus de faire partie de collections privées au Canada, aux États-Unis et au Royaume-Uni, les œuvres de l’artiste sont présentes dans de nombreuses collections de musées et d’entreprises. Elle est représentée par la Galerie Hugues Charbonneau à Montréal.

Cette année, Karen Tam prépare le lancement de trois publications : Whose Chinatown? Examining Chinatown Gazes in Art, Archives, and Collections publiée par Griffin Art Projets ; With wings like clouds hung from the sky copubliée par Richmond Art Gallery, The Art Gallery of Greater Victoria et Varley Art Gallery of Markham ; et SHEEN-wah-ZREE éditée par Ariane De Blois et copubliée par Plein Sud, centre d’exposition en art actuel à Longueuil et EXPRESSION, Centre d’exposition de Saint-Hyacinthe.

Programme Artiste en résidence

Le programme Artiste en résidence invite l’artiste à porter un regard critique et conceptuel sur les collections du Musée McCord Stewart. Il l’amène à réfléchir aux relations entre sa pratique artistique, les objets et les histoires découvertes au fil de ses recherches. Dans le cadre de cette initiative de recherche et de création, le Musée encourage l’artiste à livrer une interprétation discursive et hypothétique des collections, et à proposer de nouvelles façons d’interpréter l’histoire sous ses multiples formes.

Découvrez la démarche artistique et les réflexions sociales de Karen Tam. L’artiste pluridisciplinaire vous parle des œuvres qu’elle a créées pour l’exposition Avaler les montagnes et de leur mises en scène dans la galerie.

À ne pas manquer

ce que l'on en dit

« C’est sans doute la réussite de cette expo, mais aussi du travail artistique inlassable de Karen Tam depuis 20 ans : nous permettre de faire une distinction entre la politique internationale et la richesse de notre diversité. » Éric Clément – La Presse
« [L'exposition] repose sur un programme opposé : rassembleur, empreint de nostalgie et, oui, tourné avec optimisme vers le futur. » Jérôme Delgado – Le Devoir
Merci à nos partenaires
Logo_Conseil-Des-Arts-Canada

Expositions à l'affiche

Découvrez les expositions en cours au Musée.

En savoir plus

Faites partie des initié·e·s!

Abonnez-vous à l'infolettre pour connaître en primeur les expositions et les rendez-vous culturels au programme.

S'abonner

Pensez aux écogestes

Pour venir au Musée au centre-ville, favorisez les transports en commun et actif!

Voir les écogestes

À ne pas manquer